Les Français et les Brésiliens sont les plus gros acheteurs immobiliers étrangers au Portugal

Sujet: Marché Immobilier au Portugal | Publié le: 20/06/2018

L’an passé, un cinquième des achats immobiliers au Portugal était attribué aux étrangers. Les Français et les Brésiliens sont les plus gros investisseurs.

Un cinquième des achats immobiliers réalisés l’an passé au Portugal est attribué aux étrangers, parmi lesquels les Français en plus gros investisseurs, suivis néanmoins de plus en plus près par les Brésiliens, a affirmé ce jeudi l’association du secteur.

D’après les données du bureau d’études de l’Association des professionnels et entreprises intermédiaires immobiliers du Portugal (APEMIP), « les Français demeurent au top des étrangers qui investissent dans le pays (29%), mais c’est l’investissement brésilien qui connaît la plus grosse croissance, représentant déjà près de 19% des achats immobiliers étrangers au Portugal ».

Suivent au classement des principaux investisseurs, les Anglais (11%), les Chinois (9%) et les Angolais (7,5%). Le total des nationalités à avoir fait une acquisition immobilière en 2017 s’élève à une cinquantaine.

Pour le président de l’APEMIP, Luis Lima, l’ascension des Brésiliens n’est pas une surprise : « Cela fait environ trois ans que j’attire l’attention sur le potentiel que représente l’investisseur brésilien pour l’immobilier portugais. Celui-ci s’est accentué non seulement avec l’instabilité politique, sociale et économique que connaît le Brésil actuellement, mais aussi avec l’élection de Donald Trump aux USA, qui a conduit de nombreux Brésiliens ayant investi en Floride, chose courante, à chercher des alternatives plus sûres, telles que l’immobilier portugais », défend-il.

Et cette représentativité devrait s’accentuer davantage en 2018 selon lui. D’après les données de l’association, les Brésiliens sont désormais les plus gros acheteurs immobiliers à Lisbonne et Porto, avec une représentativité de 24% et 27%, respectivement, malgré la première place qu’occupent toujours les Français en Algarve et à l’échelle nationale.

« En matière de typologies, les T2 (2 chambres) et T3 (3 chambres) sont les plus plébiscités par les étrangers, en particulier à Lisbonne, Porto et en Algarve, régions où la demande des investisseurs internationaux est la plus importante.

Malgré tout, le président de l’APEMIP estime que cette demande devrait s’étendre, en 2018, à d’autres régions du pays puisque « de plus en plus d’investisseurs souhaitent acheter en dehors des sites habituels ».

« Car beaucoup d’entre eux sont unis par des liens familiaux à certaines régions du pays, d’autres recherchent des investissements alternatifs pour miser sur le tourisme rural, par exemple ».

À LIRE AUSSI