De plus en plus d’étrangers vivent au Portugal, en particulier des Italiens et des Français

Sujet: Marché Immobilier au Portugal | Publié le: 16/07/2018

Le nombre d’étrangers résidant au Portugal est en hausse pour la deuxième année consécutive.

En 2017, le Portugal a accueilli plus de 400 000 immigrés. Il faut remonter à 2013 pour retrouver un tel nombre, comme le montre le plus récent rapport sur l’immigration, les frontières et l’asile (RIFA). Entrée en 2016 au top 10 des nationalités résidantes légalement au Portugal, la France enregistre une hausse de 35,7% en 2017.

Plus de 80% des ressortissants étrangers vivant au Portugal font partie de la population active. Les expatriés de plus de 65 ans (9,4%) ont un poids relatif supérieur aux jeunes âgés de moins de 14 ans (9%).

Ce rapport émanant du Service d’immigration et de police des frontières (SEF), et cité par l’agence Lusa, précise que le classement des 10 nationalités les plus représentées a changé en 2017 avec l’arrivée de l’Italie, dont la diaspora a fait un bond de plus de 50% par rapport à 2016, et la sortie de l’Espagne, malgré une hausse de 12,5% en 2017.

Ce classement des 10 principales nationalités résidentes au Portugal se compose du Brésil (85 426), du Cap-Vert (34 986), de l’Ukraine (32 453), de la Roumanie (30 750), de la Chine (23 197), du Royaume-Uni (22 431), de l’Angola (16 854), de la France (15 319), de la Guinée-Bissau (15 198) et de l’Italie (12 925).

Le SEF estime que l’arrivée des Français (en 2016) et des Italiens (en 2017) parmi les dix principales nationalités est le signe de l’attractivité du Portugal pour les ressortissants de l’Union européenne. Le Portugal est perçu comme un pays sûr et offre des avantages fiscaux grâce au régime du résident non habituel.

Les retraités sont nombreux

D’après ce rapport, dont la présentation aura lieu ce mercredi à l’occasion de la cérémonie du 42e anniversaire du SEF, les Italiens et les Français résidant au Portugal ont un niveau d’étude élevé. Néanmoins, au regard de leur situation professionnelle, il existe des différences, en particulier pour ce qui est des retraités qui représentent plus d’un tiers des Français et un cinquième des Italiens.

Les 85 426 ressortissants brésiliens sont, quant à eux, la principale communauté étrangère vivant au Portugal. Ce nombre a connu une hausse de 5,1% l’année passée par rapport à 2016, à l’inverse de la tendance à la baisse observée depuis 2011.

Toujours d’après ce rapport, plus des deux tiers (68,6%) de la population étrangère résident dans les districts de Lisbonne (182 105), de Faro (69 026) et de Setúbal (35 907).

À LIRE AUSSI